Nus et culottés, Nans et Mouts de France 5

Publié le 25 Juillet 2013

993941 484385568315399 1648200540 n

Soirée de grande fatigue, je n'espérais de mon programme télévisé qu'un peu de divertissement et de calme, pour me reposer l'esprit et laisser mon corps se recharger d'énergie. C'est tout autre que vient de m'offrir la chaîne France 5, lors de la soirée de lancement de "Nus et culottés", le récit des aventures spontanées de deux ingénieurs, dotés d'une grande imagination et d'une pointe de folie. Pour la deuxième année consécutive, ces deux jeunes globe-trotteurs délaissent la routine d'une vie quotidienne chargée de monotonie, pour sillonner les routes de France, d'Allemagne et de Belgique, avec en tête une idée un peu folle, fantasque et osée, celle de manger un chocolat avec le roi des Belges !

La qualité de ce programme tout en simplicité naît probablement de l'humour décalé et de la spontanéité de ces deux jeunes hommes, Nans et Mouts, qui délaissent argent, tracas quotidiens et pré-acquis pour se laisser aller à l'aventure, celle d'une quête semblable au Graal, avec pour but ultime celui de remplir un objectif un peu osé, probablement impossible, mais qu'ils souhaitent tenter pour repousser leurs limites et prouver que même les idées les plus originales valent la peine d'être essayées.

Leur seule monnaie d'échange est leur sympathie, le seul bien qu'ils ont à offrir est un sourire, un rire communicatif que beaucoup de passants partagent et encouragent, sans toutefois pouvoir masquer leur étonnement et une moue dubitative qui dénote la complexité d'atteindre un tel rêve. Tout au long de cet épisode qu'ils tournent, comme toujours, caméra à l'épaule, le téléspectateur se rend compte de la persévérance et du courage de ces deux jeunes hommes débrouillards qui trouveront vêtements, repas chauds et maisons d'accueil tous les jours que durera leur folle aventure. La chaleur humaine est au coeur du programme, comme un leitmotiv que nous avons tendance à oublier : nos régions et celles de nos voisins sont bourrées de belles âmes qui donneraient tout ce qu'elles ont pour accueillir deux jeunes qui s'accrochent à leur liberté comme une araignée à son fil, et qui tissent, tout au long du reportage, des liens humains profondément sincères et chargés d'émotions.

Mise à part la beauté des paysages, c'est cette chaleur humaine et cette hospitalité sans bornes que souhaitaient transmettre ces deux lascars, culottés, comme ils se plaisent à le rappeler, qui souhaitent peindre cette fresque rurale de peuples qui n'ont pas oubliés ce que connotait le partage. Chaussés de baskets et le bonnet sur la tête, ils rencontrent une retraitée Française qui leur laissera un bon vin de trente ans d'âge ; un couple allemand qui les héberge sur son bâteau ; un couple de Belges, surréalistes, la Liberté incarnée, rencontre la plus "haute en couleur" de cette émission. Ils partent nus et se retrouvent vêtus et couverts de belles attentions, dans un chemin initiatique où la langue n'est pas une barrière, et où leurs rêves ne s'étiolent pas.

Et même si la victoire n'est pas toujours celle qui les attend, prête à les enlacer, tout au bout du chemin, le chemin parcouru n'en est pas moins digne.

Belle méditation et inspiration pour une soirée dont je n'attendais pas tant.

 

Vous pouvez les retrouver tous les jeudis à 20h35 sur France 5.

Rédigé par L'épopée littéraire

Publié dans #Télévision

Repost 0
Commenter cet article

snoring aids 12/03/2014 09:35

I do agree that the story of the spontaneous adventures of two engineers with a great imagination and a touch of madness. Their journey was really adventurous. I am going to share this story with my friends. Keep up the good writing.